ACTIVITES PHYSIQUES ET BIEN ETRE

4 MOYENS POUR TENIR SES BONNES RESOLUTIONS

 

Cet article participe au Carnaval d’articles « Forme Vitalité Bien-être ». C’est un groupe de blogueurs qui,chaque mois, publient un article sur un thème donné.

Pour le mois de janvier, le thème est « Démarrez l’année en beauté ».

L’Organisatrice est « Marie-Pierre Charneau » du blog http://seformeraladivination.com/

L’article de Marie-Pierre s’intitule “Six clefs pour tenir ses bonnes résolutions” : http://seformeraladivination.com/six-clefs-pour-tenir-ses-bonnes-rsolutions/

 

 

Le thème “Démarrez l’année en beauté” m’a tout de suite fait penser aux “bonnes résolutions” qu’environ une personne sur deux prend en début d’année.

Allez… avouez… n’avez-vous jamais succombé à l’appel de l’un des top 3 des  bonnes résolutions prises au Nouvel an :

Cette année… “j’arrête de fumer” ou… “je perds du poids” ou… “ je me mets à l’exercice physique”.

Peut-être, vous êtes vous attaqué(e) à d’autres résolutions ?

 

career-1019910_960_720

Site Pixabay https://pixabay.com/– Photographe : McLac2000

 

Si c’est le cas, vous êtes passé(e) ou vous auriez dû passer par trois phases :

 

La première phase : La résolution

Certes, c’est, sans doute, la plus facile. Mais elle est indispensable et, surtout, elle met en évidence un besoin.

C’est la période de Tout est possible Sourire

 

La deuxième phase : L’implantation

Ce sont les premières actions conscientes et volontaires mises en place avec succès dans son quotidien.

C’est la période de l’Euphorie Sourire

 

La troisième et dernière phase : L’habitude

Là, cela se complique un peu car il va falloir faire perdurer ces actions pour obtenir un véritable changement d’habitude dans le temps.

C’est la période des Doutes Triste

Attention l’abandon n’est pas très loin.

 

“Prendre de bonnes résolutions”,

Inutile direz-vous ? Et bien détrompez-vous.

Tout d’abord, parce qu’elles sont la preuve que nous sentons le besoin de changer certaines de nos mauvaises habitudes de vie.

Ensuite, parce que nous sommes entièrement responsables de notre engagement à bouger, à changer.

Enfin, parce qu’un certain nombre de personnes arrivent à se maintenir dans de nouveaux comportements. Bien que le pourcentage varie d’une étude à une autre ; qu’importe, l’important est de savoir que des personnes réussissent. Alors pourquoi pas vous ?

Tout ceci, n’est-il pas rassurant, positif ?

 

Maintenant que vous êtes, je suis sûre, convaincu(e) de prendre LA bonne résolution qui vous tient à cœur pour démarrer cette nouvelle année en beauté…

vous vous posez très justement la question : “Comment faciliter ma réussite ?”

 

Pour cela, de multiples moyens existent. Mais, nulle besoin de multiplier les moyens trop complexes à appliquer.

Alors, j’en ai sélectionné quatre qui me semblent facilement exploitables.

 

FORMULER UNE SEULE BONNE RESOLUTION POUR L’ANNEE

Tout simplement pour ne pas disperser votre volonté.

En effet, une découverte scientifique des années 2000 avance la théorie selon laquelle nous aurions une réserve de volonté journalière. Cette réserve s’épuiserait au gré des choix les plus simples que nous avons à faire, des actions que nous avons à mener tout au long de notre  journée.

 

Une “bonne résolution” est souvent exprimée de façon trop globale, idéale, vague :  “Perdre du poids”, “Se mettre à la course à pieds”…

C’est un excellent début mais, ensuite, il va vous falloir…

 

DECLINER CETTE RESOLUTION EN OBJECTIFS

“RAISONNABLES” “MESURABLES” “DEFINIS TEMPORELLEMENT”

Pour rendre votre résolution réalisable, ce sera plus facile si vous la déclinez en étapes intermédiaires, en petits pas…

 

target-893324_960_720

Site Pixabay https://pixabay.com/– Photographe : Gustavofer74

 

Et pour chacune de ces étapes, si vous définissez :

a) un objectif précis, réaliste, facile à atteindre, rapproché dans le temps

avec des actions concrètes à accomplir immédiatement.

b) un moyen de mesurer votre progrès de façon quantitative ou qualitative

c) une récompense pour célébrer la réussite de l’étape.

 

PASSER A L’ACTION

La situation idéale pour passer à l’action ne se présentera jamais.

Alors, une fois votre résolution prise, agissez avec les moyens dont vous disposez ici et maintenant.

 

ETRE FLEXIBLE

Parfois, il vous sera difficile d’atteindre certains des objectifs de votre résolution.

Pour éviter

le découragement ou même l’abandon qui se traduit souvent par de la culpabilité

ou

l’acharnement qui se traduit par la répétition à l’infini des mêmes stratégies inefficaces,

  • Soyez bienveillant(e) avec vous-même,

Pour vous donnez toutes les chances de réussite,

  • Devenez flexible en pensant à changer d’objectifs,

ou à expérimenter d’autres façons de faire.

 

away-1019745_960_720

Site Pixabay https://pixabay.com/– Photographe : McLac2000

 

La résolution généraliste qui collerait le plus à ce blog serait : “SE METTRE (ou remettre) A L’ACTIVITE PHYSIQUE”.

Il ne vous reste plus qu’à

– décliner, dans les commentaires, les premières actions concrètes à accomplir

et

– d’agir, d’agir… dès maintenant.

Cet article vous a plus ?

Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir gratuitement le Guide 

"Bien-être du corps, 5 actions simples pour personnes débordées"

Entrez simplement vos prénom et adresse mail


 

8 Commentaires

  1. Guillaume

    J’observe que le passage (effectif) à l’action est ce qui manque le plus autour de moi, pour des raisons diverses et spécifiques à chaque personne. Quand il s’agit d’un surplus d’activité, ton conseil de se limiter à une bonne résolution (ferme) doit pouvoir être bien utile 🙂

    Répondre
    1. Yvonne MOREAU (Auteur de l'article)

      L’idée de se fixer une seule bonne résolution peut se rapporter au « Défi des 30 jours » = Se fixer une seule action privilégiée à effectuer pendant 30 jours d’affiler. Exemple : Méditer, lire 30 mn des livres de non fictionner pour son travail, marcher pendant 30 mn minimum…

      Répondre
  2. Marie-Pierre

    L’idéal pour tenir une bonne résolution est de tordre le coup à une habitude qui ne sert à rien en la remplaçant par une autre plus génératrice de bien-être sur la longue durée !

    Répondre
    1. Yvonne MOREAU (Auteur de l'article)
  3. Tisya

    Ton article me fais penser aussi au pouvoir de l’intention qui permet justement de décliner l’objectif en plusieurs phases accessibles. Je ne suis pas forcément pour les résolutions de debut d’année systématique mais ton article m’offre une autre vision. Merci

    Répondre
    1. Yvonne MOREAU (Auteur de l'article)

      Tous les ans, les journaux télévisés parlent des bonnes résolutions que les Français et Françaises prendraient au nouvel an. Mais, comme vous dîtes, cela n’est pas systématique. Tout le monde ne s’oblige pas à cet exercice.

      Répondre
  4. Cécile Mahé

    Bonjour Jocelyne, j’ai bien compris que l’idée était de passer à l’action, mais j’aime bien le fait de se dire que déjà, le fait de prendre une résolution, c’est un p’tit quelque chose, une prise de conscience sur le fait qu’il faut changer une mauvaise habitude. Après tout, c’est déjà pas mal. Parce qu’année après année, on finirait presque par se dire que ces résolutions ne servent à rien alors que petit à petit…

    Répondre
    1. Yvonne MOREAU (Auteur de l'article)

      Chaque commentaire m’apporte une nouvelle vision des « bonnes résolutions de nouvel an ». La vôtre m’interpelle et me bouscule dans ce que je crois « Agir par petits pas » mais à l’avantage de m’enrichir. Merci pour cela.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :